Textes et Prières

Je vous salue Marie

Je vous salue, Marie pleine de grâces
le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus,
le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu,
priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort.

Amen

Ayez un sourire pour votre prochain,

donnez-lui du temps.

Mère Teresa

Notre Père

Notre Père qui es aux cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du mal.

Prière de Saint François

Seigneur, faites de moi un instrument de paix.
Là où est la haine, que je mette l’amour.
Là où est l’offense, que je mette le pardon.
Là où est la division, que je mette l’union.
Là où est l’erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l’espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.
Faites, Seigneur,
que je ne cherche pas tant
d’être consolé que de consoler,
d’être compris que de comprendre,
d’être aimé que d’aimer.
Parce que c’est en donnant
que l’on reçoit.
En pardonnant que l’on obtient le pardon.
En mourant que l’on ressuscite à l’éternelle Vie

Ne laissez rien vous troubler au point de vous faire oublier la joie du Christ ressuscité.

Mère Teresa

Béatitudes revisitées : Heureux…
Auteur : Pierre Jacob

Heureux les pauvres,
Pas les fauchés
Mais ceux dont le coeur est libre.

Heureux ceux qui pleurent
Pas ceux qui pleurnichent
Mais ceux qui crient.

Heureux les doux
Pas les mous
Mais les patients et les tolérants.

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice
Pas ceux qui braillent
Mais ceux qui luttent.

Heureux les miséricordieux
Pas ceux qui oublient
Mais ceux qui pardonnent.

Heureux les coeurs purs
Pas ceux qui font les anges
Mais ceux dont la vie est transparente.

Heureux les pacifiques
Pas ceux qui éludent les conflits
Mais ceux qui les affrontent.

Heureux les persécutés pour la justice
Non parce qu’ils souffrent
Mais parce qu’ils aiment.

 

Les enfants
Auteur : Khalil Gibran

Et une femme qui portait un enfant dans les
bras dit, parlez nous des enfants.
Et il dit :

Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie
à elle même.
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous
appartiennent pas.

Vous pouvez leur donner votre amour
mais non point vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez accueillir leurs corps

mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain,
que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
mais ne tentez pas de les faire comme vous.
Car la vie ne va pas en arrière,
ni ne s’attarde avec hier.

Vous êtes les arcs par qui vos enfants,
comme des flèches vivantes, sont projetés.
L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini,
et Il vous tend de Sa puissance
pour que ses flèches puissent voler vite et loin.
Que votre tension par la main de l’Archer
soit pour la joie;
Car de même qu’Il aime la flèche qui vole,
Il aime l’arc qui est stable.

Prière d’une mère

Seigneur, tu le sais bien , je suis très occupée,
je manque toujours de temps,
je suis une mère.
Je ne t’apprends rien en te disant que
c’est très difficile d’être mère de nos jours.
Voilà pourquoi, je te demande de m’aider,
de me laisser puiser à même ta force.

Seigneur, même si je suis une mère,
je reste encore ton enfant.
Je t’ouvre mon coeur bien simplement.
Donne à ma voix un peu de douceur,
donne à mon regard et à mes gestes
un peu de tendresse.

Prière d’une mère

Aimer, c’est être capable de dire : ’’Viens faire un tour chez moi’’ ;
Aimer, c’est pouvoir dire à l’autre : ’’j’ai besoin de toi’’ ;
Aimer, c’est reconnaître que l’autre peut avoir raison ;
Aimer, c’est être capable de dire : ’’je te félicite’’ ;
Aimer, c’est être capable de dire : ’’Excusez moi’’ ;
Aimer, c’est être capable de pardonner.
Aimer, c’est être capable d’ouvrir la bouche pour ne dire que la vérité ;
Aimer, c’est être capable de retenir ma langue, afin de ne pas offenser ;
Aimer, c’est être capable d’encaisser des coups sans vouloir les rendre ;
Aimer, c’est accepter de lutter dans la vie sans écraser les autres ;
Aimer, c’est accepter d’être dérangé par les autres ;
Aimer, c’est dire à l’autre qu’on l’aime sans se lasser.